Le catalan, symbole d’une région

A l’heure où le conflit entre Madrid et Barcelone lié à l’emprisonnement de neuf dirigeants indépendantistes catalans mobilise les citoyens sur la Rambla et partout en Catalogne, il semble intéressant de se tourner vers cette région en évoquant l’attachement de ce peuple pour ses terres et la place de la langue catalane.

Des origines d’une culture ancrée.

Vers 800 après J-C, l’empire carolingien de Charlemagne règne en maître sur l’Europe occidentale. Cet empire est le royaume franc du haut Moyen-Age. Son large territoire qui englobe les Pays Bas, l’Autriche et l’Italie d’aujourd’hui,   est néanmoins limité à la frontière pyrénéenne où à cette époque, l’Espagne musulmane d’El Andalous est installé. C’est dans cette région que se développent les premiers comtés, avec notamment celui de Barcelone. Très vite, les Carolingiens s’y installent et imposent leur supériorité. Seulement, leur empire prend fin en 924 et cela marque le début de l’émergence  du comté de Barcelone, vers le sud de l’Espagne, dans ce qui est aujourd’hui, la Catalogne. C’est la période qui voit les Chrétiens se diriger vers le sud et reprendre leurs terres ibériques conquises par les Arabes au VIIème siècle. Plus tard, en 1137, le mariage entre le comte de Barcelone et l’héritière du royaume d’Aragon va permettre une unification des terres. Les ports de Barcelone, Valence et Majorque deviennent alors les pôles économiques les plus importants de la Méditerranée. Le second mariage fondateur est celui de Ferdinand II avec Isabelle la Catholique, respectivement roi d’Aragon et reine de Castille, en l’an 1469. En 1492 et la découverte de l’Amérique au nom de la Castille, Madrid va définitivement sceller sa prééminence politique. Par ailleurs,  à partir de 1715, la France en tant que grande puissance de cette époque, récupère le trône en Espagne et décide d’effectuer une politique de centralisation. Bien que les régions y perdent en autonomie, la Catalogne va connaître une évolution économique et démographique importante, ce qui va la rendre plus avancée que les autres régions du pays, y compris la Castille. En 1932, la seconde République espagnole accorde à la Catalogne un statut d’autonomie, « la Généralité espagnole ». Le pouvoir de Franco va néanmoins lourdement affaiblir l’autonomie de la région qui ne la retrouvera qu’en 1975, lorsque le dictateur décède. Ainsi, la Catalogne est une région très autonome. D’ailleurs, les relations entre Madrid et Barcelone sont parfois tendues au sujet de la place à accorder à la langue catalane, véritable enjeu politique et idéologique.

 

Le catalan au quotidien

Tout au long de son histoire, la Catalogne s’est battue pour son autonomie. D’ailleurs, l’importance portée envers sa langue comme pouvoir d’autonomie, est un élément fondamental. La langue catalane est née bien avant l’espagnol et le français. C’est au Xème siècle, quand celles-ci commençaient à apparaître, que le catalan a connu ses heures de gloire. Cette langue d’origine romane est principalement répandue sur l’Ouest de l’Espagne et dans le sud de la France. Sa propagation s’explique par les mouvements des peuples que nous évoquions au préalable, après la chute de l’Empire Carolingien, en 924 après J-C.  D’après les recherches, le nombre de locuteurs catalan dans ses régions proches, serait de 6,3 millions en comptant huit zones géographiques bien distinctes. La Catalogne contient tout de même 60% de locuteurs de la langue. A noter également que 90% des 15-29 ans sont en mesure de parler catalan. Le nombre total dans le monde de personnes en capacité de s’exprimer en catalan est autour de 10 millions. Par ailleurs, le statut de « Généralité espagnole », établi en 1932,  a permis l’autorisation de l’apprentissage bilingue, espagnol-catalan, dans le système scolaire, dès le plus jeune âge. Aussi, le catalan est présent dans l’espace publique. Il existe des journaux, radios et télévisions catalanes. Par exemple, « TV3 » est une chaine publique de télévision catalane créée en 1983. Enfin, en 2010, cinq chaines catalanes obtiennent l’autorisation d’émettre en France.

Le poids d’une langue

Dans le monde moderne dans lequel nous vivons, tout le monde est emmener à migrer d’une manière ou d’une autre. Les cultures sont plus facilement emmenées à se rencontrer aujourd’hui, en comparaison aux siècles précédents. Ce qu’il faut comprendre par cela c’est qu’au vu des flux humains partout dans le monde, une langue a plus de chance de se répandre mais en a tout autant de perdre sa localisation initiale si les descendants d’une langue partent aux quatre coins du monde. Or, en Catalogne, les nouveaux arrivants cherchent la plupart du temps une intégration par le biais de la langue. C’était notamment le cas pour le footballeur brésilien Neymar, qui lors de ses années sous les couleurs blaugranas, avait appris le catalan. C’est ainsi que le cœur de la langue catalane continue de battre au fil des années. Les tensions entre Barcelone et Madrid qui émergent depuis quelques semaines, sont à l’image du peuple que nous venons de présenter. Les Catalans s’en sont toujours sorti sans l’omniprésence de Madrid. C’est un peuple autonome, attaché à son histoire et à sa culture qui rejette toutes les formes de pressions extra-frontalières. La demande d’indépendance est un sujet sensible pour une Catalogne qui aurait toutes les raisons de l’être (langue, culture, économie…), mais qui reste assujettie  à des enjeux politiques.

Voici une courte vidéo lors de la rencontre de football entre Barcelone et Madrid, qui montre un peuple uni derrière son équipe.

 

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Bonjour,
    C’est plutôt bien, mais, j’ai juste un petit regret. tu présentes la situation et l’historique de la langue catalane, mais il aurait peut être intéressant (compte tenu de ton intro sur les tension politiques avec Madrid) d’ouvrir sur la fin sur la dimension politique.
    c’est juste une suggestion
    J’attends la suite
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *