La Chine met la main sur l’Afrique

Le port de Kribi, au Cameroun

Alors que le continent de l’hémisphère sud voit son marché grandir. De nombreuses grandes puissances souhaitent y prendre une part. La Chine non seulement en fait partie mais compte bien jouer un rôle plus que principale. La république populaire de Chine concentre une partie de ses investissements directs à l’étranger (IDE) vers l’Afrique. Un rapport du financial times dévoile que 2016 aura été la première année ou la Chine à devancé les Etats-Unis sur ces investissements dans la région, devenant le pays fournissant le plus de fonds au pays Africains.

Un coup d’accélérateur donné

Ce même rapport démontre un coup d’accélérateur donné par la Chine à ces investissements. Le pays a engagé 36,1 milliards de dollars en Afrique en 2016, soit quinze fois plus que l’année précédente (2,3 milliards de dollars).

Cette poussée est due à une nécessité pour le marché Chinois à sécuriser et perainiser son approvisionnement en matières premières. Celle-ci concerne surtout les hydrocarbures qui manquent sur les terres chinoises, dont l’approvisionnement est en partie gérée par la Chine avec son immission dans l’industrie pétrochimique, en particulier au Nigeria ou en Angola. Mais aussi certains « métaux rares » nécessaires à la fabrication de produits de hautes technologiques malgré l’hégémonie actuelle Chinoise dans ce même secteur. Un rapport d’un institut de notation montre que la force des échanges entre la Chine et le continent Africain se trouvait en 2015, dans les échanges de matières et non d’IDE. Le rapport de McKinsey nous apprend que la Chine fut en 2015 le premier pays qui échange en valeur d’échange de biens avec 188 Milliards de dollars. D’un autre côté, les Etats-Unis étaient la même année le premier pourvoyeur d’investissements directs à l’étranger dans les pays d’Afrique.

Une influence pas si importante

Même si le pays asiatique est le plus important investisseur en terme de capitaux, ce sont les Etats-Unis qui restent sur la première place du podium en nombre de projets financés, même si ce nombre à baissé entre 2015 et 2016. Les 30 264 emplois crées par les entreprises chinoises en Afrique sont une opportunité, pour autant, les acteurs locaux ne sont pas en mesure de démontrer si ces emplois profiteront à des expatriés chinois ou des acteurs locaux, comme l’indique l’agence spécialisée « ecofin ». Même si la situation est en passe de changer, l’image de l’industrie chinoise reste généralement négative, peu considéré comme un gage de qualité, et celle-ci à été confortée par des scandales concernant des entreprises Chinoises. En effet, le scandale qui à mené à la condamnation de l’entreprise Chinoise ZTE pour corruption par la justice Algérienne n’a pas fait aidé. Sur fond de pots de vins versés à des cadres d’opérateurs de télécommunications locaux, ZTE et Huawei sont dans la tourmente pour des affaires similaires en Norvège et aux Philippines.

One thought on “La Chine met la main sur l’Afrique

  1. C’est plutôt bien,
    Tu n’as pas d’infos plus recentes que 2015 2016 ?
    (c’est juste une question)

    juste une remarque de forme quand tu dis  » Un rapport d’un institut de notation  » dis lequel ;).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Releated

Les investissements Chinois en Europe qui posent question

Certains responsables politiques commencent à élever la voix sur un sujet, celui des investissements Chinois massifs dans les pays de l’Union Européenne. En effet, cet afflux massif de capitaux étrangers, en particulier lorsqu’ils concernent des secteurs stratégiques inquiètent. Pour autant, les réactions ne sont pas les mêmes lorsque des entreprises américaines investissent dans des secteurs […]